Edito du 7 avril 2017

Ne t’occupe pas d’être moderne. C’est l’unique chose que malheureusement, quoi que tu fasses, tu ne pourras pas éviter d’être.

On ne va pas se lancer dans une explication savante, les mots de Dali se suffisent à eux-mêmes.

Notre histoire nous porte, nos rêves tracent un chemin, mais nous sommes dans l’ici et le maintenant.

Défendre les auteurs contemporains à travers nos créations, les spectacles accueillis, et nos actions culturelles, c’est s’inscrire dans le présent de notre monde, c’est être au côté d’une parole d’aujourd’hui. Cette parole, ces mots contiennent les inquiétudes, les espoirs et les joies du présent.

Il s’agit pour nous de se confronter avec eux, de faire sens et poésie.

Et dans le trou de mon cœur, le monde entier de Stanislas Cotton sera présent à Avignon en juillet 2017 au Théâtre Gilgamesh.

Riff’n Blues continuera sa rencontre avec les habitants ; dans les quartiers, les bars, la campagne et tous les endroits insolites.

En 2017 nous serons conventionnés Résidence artiste associé avec la DRAC Auvergne Rhône-Alpes et la ville de Bellerive pour une durée de 3 ans.

Nos actions culturelles s’articulent plus que jamais autour de la jeunesse.

Des projets d’écriture sont en travail….

Love’n sex, Et toi ? sont autant de créations qui donnent à ces deux actions de prévention, une couleur et un rapport au public qui racontent elles aussi notre identité, bien mieux que nombre de discours éducatifs et artistiques

C’est dans l’expérience vécue du spectacle vivant que nous faisons réellement connaissance.

Puissions-nous cette année encore être nombreux à partager et à vivre toutes ces émotions ensemble.

La compagnie

Edito Saison 2015-2016

« Pour ce qui est de l’avenir il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible »

Cette pensée d’Antoine de Saint-Exupéry me revient en mémoire au moment de prendre la plume pour fixer le cap de cette saison.
2015 restera pour nous une année de bonheur et de douleur, comme un écho aux drames qui l’ont frappée.

Bonheur pour notre création Et dans le trou de mon cœur, le monde entier de Stanislas Cotton.
Une belle équipe autour d’une écriture forte qui s’adresse aussi bien à l’intime d’une jeunesse qui se cherche, qu’à un mouvement universel commun. De quoi questionner avec urgence la violence de notre monde.
Une réussite plus qu’encourageante pour l’avenir du spectacle.

Douleur, pour le départ de Sandrine Devillard notre chargée de production après 17 années de travail et d’amitié à nos cotés.
Les baisses de subventions sont venues mettre un terme à cette belle aventure que nous vivions tous ensemble.

Difficile donc.
Difficile de rendre possible un avenir qui, hier encore, semblait radieux.

Pour autant
Nous ne baissons pas les bras
Nous continuons.

Quand tous les morceaux de l’édifice que nous avons construit peu à peu sont au sol éparpillés en tous sens.
Il ne s’agit plus de le reconstruire, mais de reconnaître chaque pièce comme autant de richesses nécessaires à un possible nouveau.

Ce sera notre nouveau jeu.
Un puzzle à dessiner sans autre modèle que notre envie.

Envie de rendre possible la diffusion et la découverte de notre travail.
Envie d’aller à la rencontre de nouveaux partenaires, de  porter « le théâtre à domicile », là où l’on ne l’attend pas, dans ces quartiers que l’on nomme « difficiles ».
Notre envie d’être encore des messagers de l’éveil à la pratique artistique à travers nos actions, dans les écoles, les collèges, les lycées et nos ateliers.
Ce sera difficile, nous aurons besoin de l’aide de tous ceux qui partagent avec nous l’envie d’aventures audacieuses et impertinentes.

Encore une fois il s’agit de trouver plus que le théâtre, il s’agit de trouver des espaces de confrontations pour que de l’obscurité de notre monde s’éclairent les esprits d’un avenir plus lumineux.

Bruno Bonjean

Mentions légales - Développement site Internet : Un Air de Pixel