Projet 2017/2019

PROJET 2017/2019

La compagnie est conventionnée Résidence Artiste Associé avec la ville de Bellerive/ Allier et la DRAC Auvergne Rhône-Alpes de 2017 à 2109.

Il s’agit de porter un projet de théâtre actif au cœur de la cité.
Il s’agit de s’inscrire de façon active dans la vie culturelle et sociale de la ville, au cœur de Vichy Val d’Allier et de notre nouvelle région.
Il s’agit de faire de la création, de la diffusion, de l’éducation artistique et de l’action culturelle les piliers de notre action.
Il s’agit de contribuer à diffuser une véritable sensibilité artistique et éducative dans la population, et tout particulièrement auprès de la jeunesse.
Il s’agit de promouvoir des écritures d’aujourd’hui.
Il s’agit d’oublier le raisonnable.
Il s’agit de fuir ce qui rassure et rester en éveil.
Il s’agit de partir à la recherche d’une parole différente et profonde.
Il s’agit de poésie.
Il s’agit de théâtre.

Pendant ces trois années ce sera toute l’énergie de son équipe qui porte cette nécessité de rencontrer l’insolite, de partager ces « petits riens », ou ces « tellement beaucoup » qui dérangent parfois, pour inciter à l’expérience renouvelée de notre humanité.

C’est le chemin choisit… Celui qui nous guidera à la recherche de cette maxime de Rainer Maria Rilke :
« Oubliez que vous êtes modernes et redécouvrez ce qu’il y a de profondément humain en vous ».

Les principes

Ils s’articulent autour du respect de nos objectifs communs : la notion de partage, d’échange, la notion de complicité, la mise à disposition de locaux, de résidence de création à la salle de spectacle du Geyser, d’un soutien financier de la ville et de l’Etat en contrepartie d’actions sur le territoire en relation avec la population.

Le travail de la compagnie

La compagnie assure une permanence artistique et éducative, confronte son travail de création à l’écriture contemporaine, questionne son rapport avec le public à travers ses création et leurs diffusions, poursuit son travail de fond autour de la jeunesse, s’engage autour de la réussite éducative, du développement, du lien social, de la solidarité et de la citoyenneté, est un partenaire de la politique culturelle de la ville.

L’orientation artistique

La rencontre avec l’écriture de Stanislas Cotton a donné naissance à la création du spectacle Et dans le trou de mon cœur, le monde entier.

Elle a aussi créée l’envie d’aller plus loin dans la confrontation de nos univers artistique. L’envie d’unir nos forces pour ensemble user de la poésie et questionner nos certitudes et nos semblables.
C’est pourquoi Stanislas Cotton sera l’auteur associé du projet artistique de la compagnie jusqu’en 2019.
En 2018 une nouvelle création verra le jour à partir de la commande d’écriture que nous lui avons passé.

La commande

Je pense à la peur.

Le monde vacille et risque la chute à tout moment. Nous en sommes tous témoins. L’écriture contemporaine donne voix à ces témoins souvent muets et nous permet de voir ce monde à travers un prisme grossissant, faisant apparaître nos failles, nos dérives, qui engendrent pour beaucoup le sentiment angoissant de la perte du sens. Face à tout cela, comment survivre, comment réagir ? En quoi l’observation de nos comportements nous prévient de ces dérives ?

Et comment mettre en exergue ces questions et ces constats ? D’un point de vue plus théâtral ou artistique, dans son rapport au plateau c’est une écriture avec du corps, une langue qui interroge le rapport à la représentation, le rapport au public que je cherche.

Une écriture éparse, non linéaire, comme des pièces de puzzles dispersées apparemment sans rapport à première vue, mais qui, une fois réunies forment un tableau cohérent et percutant. Au delà, de ces notions générales qui apparaissent comme des lames de fond pour ceux qui sauront les voir, plus compliqué est de trouver, le point de départ : l’anecdote, le fait divers, le développement qui permet l’action et la mise en mouvement des personnages qui nous feront partager l’émergence de ces questionnements dans l’expérience concrète du spectacle vivant.

Et justement… J’aimerai de la passion, de l’amour.

L’espoir et la passion sont-ils suffisants pour s’opposer à la noirceur du monde ? Le feu qu’ils allument peut-il éclairer un chemin plus joyeux ? Nous aident-ils à nous sentir plus vivants ?

Ce questionnement sera l’un des moteurs de l’écriture à venir… Un moteur pour révéler un monde en prise avec les agitations torturées du moment.

« L’avenir nous tourmente, le passé nous retient, c’est pour cela que le présent nous échappe. »

Gustave Flaubert

Mais aussi

Nous créerons aussi une petite forme qui aura vocation de s’adresser à des lieux et des publics plus éloignés des théâtres. Aller chez l’habitant, dans les quartiers, dans les lycées, dans des espaces improbables.

Cette petite forme s’intéressera à la réécriture de grandes figures mythiques. Là encore pour provoquer un écho entre les grandes questions qui traversent les récits des héros antiques à notre époque qui soit se trouve en manque de héros et de questionnement, soit ne parvient plus à rendre palpable et visible ce qui pourtant n’a pas disparu et soutient encore et toujours notre soif d’exigence, de connaissance et de progrès.

Stanislas sera là encore à nos cotés, soit pour porter la plume dans la plaie, ou pour un accompagnement et la découverte de récits et de dramaturgies existantes.

A suivre…

Mentions légales - Développement site Internet : Un Air de Pixel