LE COMPLEXE DE ROBINSON

LE COMPLEXE DE ROBINSON

Résumé

Une histoire d’amour. Comme au cinéma, avec de la joie, des rires, de l’émotion et puis des larmes.

De Roméo + Juliette à Titanic, l’envie de retrouver les émotions des grands mélodrames qui feraient battre le cœur et soupirer.

De l’envie, de l’enthousiasme, la force de la jeunesse et l’espoir…
Dans une époque incertaine, trois personnages évoluent : La Sentinelle, flic tourmenté, qui enquête sur la disparition de la femme  » du ponte de La Grosse Boite « , Clarimont Laventure, comptable au service financier de La Grosse Boite hanté par un amour perdu, et Irina Guérilla, jeune diplômée en lettres qui cherche furieusement du travail.

Clarimont rencontre Irina, et « chabada », une étincelle rallume le désir dans ses veines tandis qu’Irina est convaincue d’avoir rencontré l’homme de sa vie.

La Sentinelle aligne les nuits blanches, scrutant le siècle et ses contemporains qui nourrissent les rubriques des faits divers. Parfois, il achète des fleurs pour les offrir à une inconnue dans la rue et gagner la récompense d’un sourire.

Tout semble pour le mieux entre Clarimont et Irina qui filent le parfait amour, mais le malaise s’insinue (…).

Avec ces personnages, nous sommes en plein cœur des préoccupations des jeunes adultes d’aujourd’hui. L’envie de jouir de leur innocence et de leur jeunesse dans la légèreté est bien là ! La réalité du brouillard social ambiant aussi ! Comment cette opposition agit-elle  sur leur sphère intime? Pas de romantisme primaire, non ! Une histoire forte liée à de profonds bouleversements politiques et sociaux.

De l’humain bien vivant ! En quête, mais vivant. Assoiffé d’amour et de passion pour proposer l’espoir comme alternative à la noirceur du monde.
La mise en scène fait la part belle au jeu d’acteur, et utilise la vidéo graphique, comme une nécessité pour rendre à l’écriture de Stanislas Cotton
sa démesure, son humour et sa poésie.

Distribution

Mise en scène : Bruno Bonjean
Jeu : Sébastien Amblard, Gautier Boxebeld et Sarah Glond,
Assistante à la mise en scène : Ariane Bernard
Scénographie et création lumières : Sylvain Desplagnes
Costumes : Céline Deloche
Musique : Gabriel de Richaud
Vidéo : Camille Chabert
Travail corporel : Mélisa Noël
Production :  CIE EUPHORIC MOUVANCE
Coproduction : Villes de Bellerive, de Pont du Château, de Riom et d’Aurillac.
Avec le soutien du Conseil Départemental de l’Allier et la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Soutien à la résidence, Bellerive, Pont du Château, Yzeurespace et le CDN de Montluçon Théâtre des Îlets. Soutien pour les auditions, Ville de Cusset .

Ce projet a reçu le soutien de Réseau en scène Languedoc-Roussillon dans le cadre du projet Développement des arts vivants en Massif central, cofinancé l’État – CGET – Fnadt Massif central au titre de la Convention de Massif central et par l’Union européenne au titre du Programme opérationnel interrégional Feder Massif central.

Téléchargements

Contacts

TARIFS DES RDV : 15 € (Plein tarif), 12 € (Tarif réduit), 9 € (Tarif adhérent)

RESERVATIONS auprès de la Compagnie :
Tél : 04 70 59 32 91
Courriel : contact@euphoric-mouvance.fr

Partenaires

Mentions légales - Développement site Internet : Un Air de Pixel